• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
09/02/2015

ETUDE : Le Power-to-Gas un outil de flexibilité pour accompagner la transformation du système énergétique

Dans un contexte de transition énergétique, les marchés de l'électricité et du gaz sont en pleine mutation. Le développement massif des énergies renouvelables pour atteindre des objectifs ambitieux soulève de nombreuses interrogations notamment sur la gestion de l'intermittence de la production électrique, la gestion des pointes de consommation et la problématique du stockage de l'électricité. Plusieurs solutions sont aujourd'hui à l'étude pour y répondre.

Le Power-to-Gas (P2G) est l'une d'entre elles. Ce procédé permet en effet de transformer les surplus de production d'électricité en gaz, et ainsi de créer des passerelles entre les réseaux électriques et gaziers afin d'équilibrer la production et la demande d'électricité.

Depuis quelques années, de nombreux acteurs s'activent pour démontrer la faisabilité technique et économique du Power-to-Gas (P2G), et l'intérêt de ce procédé pour soutenir l'intégration des énergies renouvelables dans le mix énergétique. La filière Power-to-Gas fait donc intervenir une palette d'acteurs variée et dont les expertises sont complémentaires. D'abord des énergéticiens, des PME spécialisées et des organismes de recherche pour développer le dispositif P2G. A ces acteurs, viennent ensuite s'ajouter les entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables ou dans des domaines d'activité consommateurs d'hydrogène et de gaz. Les projets démonstrateurs et projets de R&D sont soutenus financièrement par les agences nationales et européennes. Enfin, les associations, plateformes et institutions politiques contribuent à construire un cadre réglementaire et économique favorable au développement de la filière.

Dans ce contexte, près de 40 projets ont vu le jour en Europe avec un leadership marqué de l'Allemagne sur le sujet. La technologie se développe par étape et les projets « Power-to-Gas » sont aujourd'hui à différents stades de développement. Il peut s'agir en effet, d'études de faisabilité, de projets de R&D ou de projets démonstrateurs/pilotes.

Si le Power-to-Gas a de sérieux arguments pour accompagner la transition énergétique, l'engouement de la sphère politique, scientifique et industrielle devra se concrétiser par la mise en place d'une vraie stratégie industrielle afin de réduire les coûts et optimiser les modes de valorisation du procédé (services « réseau » et valorisation des produits). Ces progrès technico-économiques ne seront bénéfiques que s'ils sont accompagnés d'une évolution du cadre législatif et d'un soutien fort des autorités publiques.

Consultez le en ligne :

 

Ou téléchargez l'étude en cliquant ici

Pour en savoir plus, contactez-nous.

Charlotte de Lorgeril, Noel Courtemanche

Cet article fait partie de notre dossier Transition énergétique et COP21

0 commentaire
Publier un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top