• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
14/09/2018

Le marché des lubrifiants : opportunités, menaces et perspectives d’un produit à forte rentabilité

Sia Partners présente la nouvelle étude EnergyLab : " Le marché des lubrifiants : opportunités, menaces et perspectives d’un produit à forte rentabilité ".

Cette étude décrypte les perspectives d’évolutions pour ce marché mondialisé. Bien que les indicateurs économiques lui soient aujourd’hui favorables avec une croissance annuelle de 2% en volume attendue jusqu’en 2025, les mutations de ses deux principaux secteurs d’application, l’industrie et l’automobile, impliquent une anticipation et une adaptation des acteurs de la filière.

 

Résumé Exécutif

Le marché des lubrifiants est mondialisé avec des régions productrices et consommatrices en équilibre. Néanmoins les échanges entre régions existent pour des raisons de couts de production et de diversité des produits. Que ce soit en production, avec la Chine en premier producteur mondial, ou en consommation, l’Asie avec 40% de la demande mondiale domine le marché. Très fragmenté, le marché des lubrifiants demeure toutefois maîtrisé par les majors pétroliers responsables de plus de 40% de la production mondiale.

Les applications des secteurs de l’industrie et du transport, regroupant respectivement de 40% et 60% de la consommation mondiale, sont au cœur de la transition énergétique et font donc face à des contraintes réglementaires et technologiques fortes. L’offre de produits se voit donc évoluer passant d’une domination actuelle des lubrifiants à base dite « Minérale » composée à 80% d’un dérivé du brut vers un portefeuille varié intégrant des huiles à bases synthétiques plus performantes et d’huiles biodégradables plus respectueuses de l’environnement.

À moyen terme, la projection de croissance du marché des lubrifiants est très favorable avec un taux annuel autour de 2% en volume de production à l’horizon 2025. Il serait évalué à 166,25 milliards de dollars avec un taux de croissance annuel en valeur autour de 3,8%, et une marge moyenne brute autour des 600$ la tonne (soit 10 fois supérieure à la vente de carburant en station-service). Ces prévisions de croissance positives sont dues principalement à la reprise économique des pays grand consommateurs de lubrifiants (USA, Chine et Europe) auquel s’ajoute l’émergence de nouveaux pays, comme l’Inde et les pays du sud-est asiatique où les ventes de véhicules augmentent fortement.

Bien que les indicateurs économiques soient favorables à court et moyen termes, ils deviennent plus incertains sur le long terme influencés par tout un ensemble de facteurs imprévisibles. Parmi les potentiels dis-rupteurs du marché les nouvelles technologies et plus particulièrement le remplacement progressif des moteurs à combustion interne par les moteurs électriques. Ces nouveaux véhicules très peu gourmands en lubrifiants devraient réduire la demande d’au moins 20% sur le segment du transport routier. Autre facteur à même de modifier la demande, une volonté mondiale de réduction des polluants et du bilan carbone. Cette volonté conduit les industriels à envisager l’utilisation de lubrifiants plus propres voir s’en affranchir (fabrication additive par exemple). De ce fait, la dynamique globale du marché mondial s’orienterait vers un déclin de la demande de près de 25% à horizon 2040 principalement dû à la transition technologique au sein des secteurs prédominants.

Exploiter amplement le potentiel du marché implique une stratégie globale orientée vers un ciblage intelligent et une offre de produits adaptée. Concentrer à moyen terme les efforts sur les marchés asiatiques et d’Amérique latine et proposer une ligne de produits premium répondant aux exigences actuelles en matière de performance et de protection de l’environnement apparaît comme la stratégie à adopter. Cependant, dans un horizon plus lointain une reconversion des filières de production et des investissements dans les secteurs de la mobilité électrique et autres disrupteurs semblent nécessaire.

 

Pour télécharger l'étude, cliquez ici.

 

Une étude réalisée par Charlotte de Lorgeril, Benoit Mahe, Karim Zaki.

 

Votre contact Sia Partners : 

Charlotte de Lorgeril

Associate Partner Energy & Environment

+33 6 24 73 18 34

charlotte.delorgeril@sia-partners.com 

0 commentaire
Publier un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top