• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
23/10/2017

Entretien avec Jean CRISTOFARI, président & co-fondateur de SPINERGIE

L’industrie du pétrole et du gaz fait face à des défis majeurs de rentabilité dans la cadre d’une baisse des prix du pétrole. Dans ce contexte, les entreprises du secteur prennent la mesure du potentiel de création de valeur que représentent leurs données et on assiste à l’émergence d’un écosystème d’entreprises d’énergie, d’IT et de start-ups autour de ce sujet. Ainsi, Kayrros, une start-up fondée en 2016 qui propose des solutions d’optimisation de transport maritime de pétrole et de gaz, a levé 9 millions d’Euros début 2017[i]. En Août 2017 Halliburton[ii], un des leaders de l’équipement parapétrolier mondial, s’est associé avec Microsoft pour le développement de solutions big data, notamment pour l’amélioration de la cartographie et la prospection.

Sia Partners a rencontré Jean Cristofari, président-fondateur de Spinergie, une start-up qui développe des solutions Data à destination de la partie amont de la chaîne de valeur du pétrole, pour tenter de comprendre cette dynamique et découvrir plus spécifiquement les activités de Spinergie.

 

 

Sia Partners : Pouvez-vous nous présenter Spinergie en quelques mots?

Jean Cristofari : Spinergie a été fondée en Février 2016 à Paris par Louis Jozon (Imperial College – ENPC) et moi-même (Stanford – Polytechnique) après notre rencontre au sein de Schlumberger Business Consulting. Spinergie crée des solutions Data Sciences pour des acteurs du secteur pétrolier.

Plus spécifiquement, Spinergie a développé une application pour le suivi des activités industrielles en mer telles que la production d’hydrocarbures ou la pose de câbles sous-marin. Cette application est utilisée soit par des compagnies opératrices (NDLR : comme BP, Shell) pour optimiser leurs opérations et réduire leurs coûts, soit par des compagnies de services (NDLR : comme Schlumberger, DeepOcean) comme outil de market intelligence et de benchmark de performance. Nos clients aujourd’hui sont en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe.

Depuis sa fondation, Spinergie a soutenu son activité par ses contrats avec ses clients, multipliant son chiffre d’affaires par huit depuis le début de l’année. Elle compte aujourd’hui un peu moins de dix employés et une levée de fonds est envisagée en 2018.

 

Sia Partners : Comment le big Data et l’intelligence artificielle affectent-ils la chaîne de valeur de l’Oil and Gas ? Quel est plus spécifiquement la valeur ajoutée de Spinergie ?

J.C. : Les applications du Big Data et de l’intelligence artificielle représentent un marché d’1 milliard d’Euros sur la partie upstream seule (NDLR : les Echos donnent un ordre de grandeur de 4 à 5 milliards d’Euros pour l’ensemble de la chaîne de valeur). Le downstream (NDLR : transport, transformation et distribution) constitue également un potentiel considérable.

L’optimisation opérationnelle à elle seule représente un potentiel majeur d’économies pour les acteurs pétroliers. Bien que les exploitants de pétrole disposent des données nécessaires au suivi et à l’optimisation de leurs opérations, ils n’ont pas les compétences en interne pour consolider, analyser et rendre accessible ces données et les analyses. Par exemple, le plus simple pour partager ces analyses et données est de développer une application web ; or ce n’est pas le métier de nos clients. Par conséquent, leurs interfaces sont souvent difficiles d’utilisation voire obsolètes et incomplètes. Cela résulte en une perte de communication et donc d’efficacité : les analystes et ingénieurs peuvent passer jusqu’à 20% de leur temps à chercher des données. 

En réponse à ce besoin, Spinergie a développé une solution qui collecte et consolide multiples sources de données publiques et propriétaires, analyse ces données et permet de les visualiser grâce à des interfaces intuitives et configurables. Spinergie a développé à ce jour deux produits, SpinRig et SpinOSV.

SpinRig est l’application à l’intention des navires de forage pétrolier (« rig » en anglais). Cette solution offre une vue précise sur l’activité de 1 100 rigs. Elle est principalement utilisée comme outil de market intelligence à la fois par les compagnies opératrices et par les compagnies de services. Notre approche de Data Science fondée sur des algorithmes sophistiqués permet d’effectuer des analyses uniques sur le marché. Toutes nos données et analyses sont accessibles dans une interface Web intuitive qui créé un gain de temps précieux pour les analystes.

SpinOSV est destinée aux navires qui travaillent en support aux plateformes et aux navires de forage (OSV : Offshore Support Vessels).  Elle offre une visualisation en temps réel de la position de la flotte et de sa performance. Cette solution optimise ainsi la flotte des compagnies opératrices, ce qui conduit par exemple à des économies de 20 à 30% de fioul. De façon similaire à SpinRig, l’interface Web qui consolide en un seul lieu toutes les données et analyses, crée un gain de temps considérable pour les ingénieurs et analystes. 

 

Sia Partners : Spinergie semble se placer dans un écosystème d’entreprises SI et de start-ups autour de l’industrie pétrolière. Comment expliquez-vous l’émergence de ce phénomène ? Quels sont les principaux acteurs ? Comment vous distinguez vous ?

J.C. : Face à la chute de 50% des prix du pétrole, les entreprises du secteur ont réagi par des actions circonstancielles telles que des annulations et reports d’activités, des licenciements et des gels de dépenses. Or ces actions ne sont pas viables à long terme compte tenu d’une demande toujours croissante et un prix prévu aux alentours de $50-60 par baril de pétrole au moins jusqu’en 2019[iii]. L'industrie a donc compris la nécessité de transformer son modèle opérationnel pour gagner en efficacité et « faire plus avec moins », notamment en utilisant de façon plus innovante les données qui sont à leur disposition. Si ces algorithmes peuvent bénéficier à tous les éléments de la chaîne de valeur des hydrocarbures, le plus grand bénéfice se situera dans l’amont.

Les start-ups ont l’avantage de combiner à la fois une connaissance industrielle avec des compétences en Data Science et développement Web nécessaires pour développer des solutions innovantes. De fait, nos concurrents sont essentiellement des start-ups, notamment américaines, concentrées autour de l’industrie du pétrole de schiste (telles que Ambyint).

Spinergie est caractérisée par une triple expertise. Nous avons tout d’abord une forte compétence en Data Science, grâce à laquelle nous pouvons manipuler et analyser les données de nos clients pour les transformer en informations de valeur. Nous avons également une forte compétence en développement Web, ce qui nous permet de créer des interfaces claires et synthétiques pour communiquer et visualiser nos résultats. Enfin – et ceci constitue sans doute le point différenciant majeur par rapport à nos concurrents -, nous avons une expertise de l’upstream pétrolier, acquise au cours de nos expériences de plusieurs années au sein de Schlumberger Business Consulting. Nous avons ainsi une excellente compréhension des processus et de leurs points de blocage potentiels ; nous avons également une légitimité accrue auprès des ingénieurs et techniciens avec lesquels nous travaillons.

 

Sia Partners : Quelles sont les évolutions que vous anticipez pour ce marché ? Dans ce contexte, quels sont vos objectifs ?

J.C. : Je pense que l’écosystème des start-ups est en plein ébullition avec un nombre record de création de start-ups et de levées de fonds spectaculaires. Nous ignorons quand mais cet écosystème va être amené à s’apaiser dans les prochaines années.

L’évolution du marché reste hypothétique et il existe deux options intéressantes pour les start-ups : le rachat par un acteur dominant ou des fusions entre start-ups.

En effet, les acteurs dominants d’un secteur rachètent des start-ups lorsqu’elles se sentent menacées. Par exemple, AccorHotels a racheté un concurrent d’AirBnB, Onefinestay[iv], ou encore de nombreuses banques rachètent des start-ups de Fintech[v]. Dans notre cas, nous pourrions nous faire racheter par un fournisseur de services dans l’O&G.

La consolidation me semble également très pertinente. Comme évoqué précédemment, il existe des opportunités de valorisation de données tout le long de la chaîne de valeur de l’Oil & Gas. Ainsi, en France, il existe plusieurs start-ups spécialisées dans l’O&G utilisant des technologies similaires, telles que Kayrros ou Kpler. A terme, il sera peut-être intéressant de fusionner ces start-ups pour créer des synergies évidentes.

Ces considérations restent de l’ordre du long-terme. A court-terme, Spinergie souhaite consolider ses positions upstream.

 

Présentation de Jean Cristofari

 

Jean Cristofari est le président et co-fondateur de Spinergie avec Louis Jozon.

Il a débuté sa carrière au centre de R&D de Schlumberger à Moscou dans la recherche sur le pétrole lourd. Il a ensuite rejoint Schlumberger Business Consulting (SBC) en 2006 où il a notamment travaillé sur des sujets liés à l’optimisation opérationnelle, la stratégie et sur des missions de due-diligence sur des actifs de l’exploration à l’abandon. Il a effectué des missions auprès de nombreux acteurs Oil & Gas (groupes pétroliers Européens, Indépendants et compagnies pétrolière nationales), en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Au cours de ses missions, la donnée a toujours été au cœur de la création de valeur.

 

Propos receuillis par Sia Partners

Pour plus d'informations, le site de Spinergie

 

Notes

[i] FEITZ A. Kayrros, le Big Data au service de la prévision pétrolière - Les Echos Business - 14 sept 2017

[ii] Halliburton Joins with Microsoft to Bring Big Data to the Oilfield - Oil & Gas 360 - 14 sept 2017

[iii] La Russie prévoit un plafond des prix du pétrole à 60 dollars le baril - Prix du baril de pétrole - 4 oct 2017

[iv] AccorHotels veut résister à Airbnb - Le Point - 26 sept 2017

[v] Soubranne Q. Fintech : chaque banque cherche sa start-up - Le Point - 26 sept 2017

0 commentaire
Publier un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top